26 février 2015

Bilan de la décennie

Déjà depuis longtemps la nostalgie dans les veines comme un poison. Au fil des ans par doses moyennes, absorbé dans de grands verres de vin. Perdus : des profils de statues, amis aimés, amours déçues. Villes grises imprimées au fond de la mémoire. Je feuillette quand vient le soir l'album de mes années d'hier, je compte les noms dont je ne connais plus les formes, les visages défaits au cours des mois. L'inventaire de tout ce qu'un jour, j'ai cru être en mesure de conserver - et j'apprends que nous sommes bien incapables de préserver... [Lire la suite]
Posté par Aprenda à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2015

Hivernale

La pierre au coeur l'oeil de larme Serrés au poing les mots mentis Paroles douces de bord d'hiver Je me souviens de tes oublis Mon visage gris tes mains de fer Lèvres gercées qui se détachent Les vents glacés des faux espoirs J'ai appris à ne plus t'écrire Années de boue mois de poussière Tout s'envole dans d'autres lumières Paroles de brume désaccordées Je reste aux neiges de ta vie
Posté par Aprenda à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2015

Entre les côtes

toutes les baies cueillies et puismes mains au sang coulémes mains tachées d'hierla mémoire détailléedans les paumessouvenirs récoltésplaies qui collent aux doigtsfruits des bois dormantsen-dedans tout se taitcoeur suitant le sucretout au fond des artèresquelques bruissements.
Posté par Aprenda à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2015

En ces temps-ci

Les mains dans la boue du monde. Je sens les courants chauds sur ma nuque, j'entends les éclats brûler mes tympans. Tout est foule, folie, fêlures. J'apprends à me tenir au centre des mouvements circulaires, à adopter la course de la Lune, à serrer contre mon coeur les battements étrangers. Je prends part aux fêtes, je me pare d'or fictif, je reste dans l'imminence d'un départ imaginaire. Toujours, je marche sur le fil, comme si, à tout moment, la vie pouvait me faire défaut.
Posté par Aprenda à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2015

Pas perçu

pas raccord le corpsà coeur perdu je désespèreje subodore le coup de trople cou scié les reins à l'eauje ne me passe plusdes étincellesj'en fais les titres de mes journauxles motifs de mes drapeauxaux vaisseaux percésnaviguent encoredes bateaux chargésde mes remords
Posté par Aprenda à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2015

Muette

plus de sourires sous la peau je ne sens quemarécages fissures incohérences sinistresj'ai peur qu'on vienne me chercherj'ai peur qu'on ne me trouve paset la voix monte le cri sonore l'appel à l'aidecomme une gifle au fond du coeur depuis trop longtemps retenueCELACELA NE SORT PASCELA NE VEUT PAS SORTIRla voix perdue la voix à l'horizontale des lèvresla voix enfant des rues la voix cadavre au fond des boisla voix qui trahit qui perce qui salope tout par son absencela voix vengeresse couteau à ta propre gorgeCELACOMME UN PREMIER... [Lire la suite]
Posté par Aprenda à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2015

Crachat

toute sensation d'étouffement ne saurait être prise avec sérieuxtout évanouissement temporaire n'est qu'une absence mineuretout refus potentiel du monde n'a rien d'extraordinaireet quand tout bouge autour de ton corps, quand toutes les montagnes se déplacent, quand le ciel à te fenêtre se cache sous tes yeuxpour venir peindre de noir tes jouesn'aie crainte, il n'y a pas d'ennemi capable de te vaincretu as la puissance inconcevable des premiers meurtrierstu portes l'assassinat comme un flambeaudans la nuit tu te réjouisde ta propre... [Lire la suite]
Posté par Aprenda à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2015

Bientôt vingt

je me souviens plus des caisses roulées au sable fin, du corps plongé à même la brumeje me souviens pas de mon enfance déchirée entre les vaguesni du parfum de mes étésje me souviens plus des horizons taillés à mes pupilles, des herbes séchées entre leurs lèvresje me souviens pas des murs d'école tapés du poingni des coups crachés dans la courje me souviens plus des parfums coulés dans le verre, des mots blanchis contre mes tempesje me souviens pas des pages lues des livres brisésni du visage de ceux qui m'aimaientje me souviens plus... [Lire la suite]
Posté par Aprenda à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2015

D'autres s'y aventurent

les mauvais couloirs :chaque brique peu à peu se délogebientôttout s'effondreralumières vacillantes échos lointainscafards toiles oeufs suintementsportes qui claquent aux courants d'airet toi làentre ces murs jaunisavec des lézardes au coeurdes araignées à l'intérieurle corpsà l'abandon
Posté par Aprenda à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]