La pierre au coeur l'oeil de larme
Serrés au poing les mots mentis
Paroles douces de bord d'hiver
Je me souviens de tes oublis
Mon visage gris tes mains de fer
Lèvres gercées qui se détachent
Les vents glacés des faux espoirs
J'ai appris à ne plus t'écrire
Années de boue mois de poussière
Tout s'envole dans d'autres lumières
Paroles de brume désaccordées
Je reste aux neiges de ta vie